Digicode

Produit de la gamme sécurité, le digicode est l’un des produits les plus utilisés dans le contrôle d’accès de par sa facilité de mise en œuvre.

 

Caractéristiques techniques *

  • Température de fonctionnement : -30°C à +50°C
  • Etanchéité : IP 65 (indice de protection totale contre les poussières et contre les projections d’eau à la lance)
  • 60 codes de services programmables de 1 à 8 chiffres
  • 3 modèles de boitiers interchangeables (en saillie ou à encastrer)
  • Configuration de sortie programmable en Marche/Arrêt ou en impulsionnel de 00 à 99 secondes
  • Le clavier se bloque et émet un signal d’alerte pendant 30 secondes si un code incorrect a été effectuée 8 fois
  • Une possibilité sur plus de 100 000 000 pour déchiffrer le code

Technologie disponible *

  • Boucle au sol notamment pour fournir une aide auditive aux personnes malentendantes
  • Lecteur de badge biométrique afin de reconnaitre parfaitement l’individu
  • Télécommande de 2 à 4 touches

Finitions *

  • Mémoire non volatile EEPROM afin de conserver les données même en l’absence d’alimentation électrique
  • Clavier à touche en polycarbonate
  • Eclairage automatique du clavier

* Selon la gamme et le modèle.

CE

Normes techniques des systèmes de vidéosurveillance.

Arrêté du 26 septembre 2006 : définition des normes techniques des systèmes de vidéosurveillance.
Décret du 3 août 2007 (rectificatif du JO 21/08/2007) complété par l’arrêté du 26 septembre 2006.
Décret N°2009-86 du 22 janvier 2009 modifiant le décret N°96-926 du 17 octobre 1996.
Arrêté du 6 mars 2009 fixant les conditions de certification des installateurs de vidéosurveillance.
Information CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
Les images de vidéosurveillance sont assimilées à des données à caractère personnel
La sécurité des fichiers : tout responsable de traitement informatique de données personnelles doit adopter des mesures de sécurité physiques (sécurité des locaux), logiques (sécurité des systèmes d’information) et adaptées à la nature des données et aux risques présentés par le traitement (ART 226-17 du code pénal).